LA PÊCHE AU GROS À L’ILE MAURICE

INTRO

La pêche au gros est une forme de pêche récréative qui consiste à capturer de gros poissons.

Également connue sous les noms de pêche hauturière ou pêche en eaux profondes, cette activité peut être pratiquée aussi bien par les amateurs que les professionnels.

Marlin Fishing in Mauritius

big game fishing - catch - mauritius

PÊCHE AU GROS À L’ILE MAURICE

Espèces ciblées

Lors d’une excursion de pêche au gros à l’île Maurice, vous aurez la possibilité d’attraper différents types de poissons, mais la première espèce qui vient à l’esprit est sans aucun doute le poisson à rostre, un prédateur ultime aussi connu sous le nom de marlin.

Le marlin bleu

Pour ceux qui cherchent à expérimenter le combat de leur vie, le marlin bleu représente le défi parfait à relever à l’île Maurice. Une fois accrochés, ces spécimens très énergiques sont connus pour lutter sans relâche en effectuant des sauts acrobatiques à couper le souffle !

Le marlin noir

À l’île Maurice, il n’est pas nécessaire de s’aventurer trop loin en mer pour rencontrer le majestueux marlin noir ; on le trouve nageant près de la surface dans les eaux chaudes et peu profondes. Mais attention, âmes sensibles s’abstenir ! En effet, le marlin noir est connu pour sa ténacité, alors soyez prêt à prouver que vous êtes digne de poser aux côtés de ce magnifique trophée !

L’espadon-voilier

Pour ceux qui sont prêts à s’attaquer à cette bête légendaire, sachez qu’il est possible d’en capturer un relativement près du rivage de l’île Maurice. Veillez simplement à ne pas laisser ce monstre marin vous entraîner dans l’eau, vous et votre matériel, par la brutalité de ses rushes !

Le marlin rayé

(très rare à l’ile Maurice)
Le marlin rayé, qui a longtemps été une cible très prisée tant pour la pêche commerciale que récréative, se fait très rare de nos jours. En attraper un à l’île Maurice relève d’un exploit, mais n’est certainement pas impossible !

Big-Game-fishing-image-5

Chez Fish Whisperer, nous pêchons principalement des marlins en traînant des leurres de surface à une vitesse allant de 7 à 9 nœuds ou en utilisant des appâts vivants traînés à 2 nœuds.

Nous nous concentrons essentiellement sur la pêche à la traîne rapide afin de couvrir plus de terrain. Cependant, il arrive que nous options pour l’utilisation d’appâts vivants afin de varier l’expérience, augmenter les chances et vous garder en activité autant que possible.

Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles la pêche hauturière est si populaire :
• l’adrénaline que cela procure lorsqu’on ferre un poisson
• l’émotion qui nous étreint lors d’une touche en surface
• les sauts spectaculaires qu’effectue un poisson à rostre lorsqu’il est ferré
• le hurlement du moulinet lorsqu’un poisson dévide le moulinet
• la sensation de résistance et de puissance du poisson au bout de la ligne
• tenir un trophée entre ses mains

Les eaux de l’île Maurice abritent également d’autres belles espèces telles que la dorade (mahi-mahi), le thon jaune, la bonite à ventre rayé, le thazard noir et le thon à dents de chien. Tous ces combattants se défendent avec brio et procure des sensations fortes une fois ferrés. En raison de leur taille, ces 5 espèces pourraient être classées dans la catégorie des « cibles de petite pêche » de l’océan Indien.

Le thon jaune

Petit ou grand, ce spécimen est connu pour se battre avec acharnement et pour tirer de toutes ses forces en utilisant son poids à son avantage. Si vous aimez les défis, vous devez absolument essayer d’en accrocher un gros dans les eaux mauriciennes. La férocité de cette bête, son imprévisibilité et sa vitesse fulgurante vous tiendront certainement occupé pendant un bon moment !

Bonites à ventre rayé

À l’île Maurice, la bonite à ventre rayé abonde entre mars et avril. Bien qu’elle soit principalement destinée au marché des conserves ou utilisée comme appât vivant pour la pêche au marlin, elle constitue également un excellent sport une fois ferré. Plus petites que leurs cousins les thons, elles ne sont pas moins obstinées et déclenchent autant de poussées d’adrénaline et de satisfaction que n’importe quel autre gros poisson !

Le thon à dents de chien

À l’île Maurice, le record du plus gros thon à dents de chien s’élève à 212 livres, ce qui le rapproche du record mondial de 224 livres. Les eaux tropicales chaudes qui entourent l’île constituent le champ de bataille idéal pour défier ces monstres rapides et rusés et vous permettront peut-être d’établir un nouveau record.

Dorade (Mahi-mahi/Dorade Coryphène)

Abondantes, les dorades sont les proies favorites des pêcheurs sportifs, du fait qu’elles sont toujours prêtes à se battre et à offrir un spectacle d’acrobaties qui ne manquera pas d’impressionner. Si vous en attrapez un de bonne taille, ce poisson mythique est considéré comme une très belle prise dont vous pourrez vous vanter pendant longtemps. Pour pêcher cette espèce à l’île Maurice, le mieux est de commencer à proximité des débris et autres objets flottants où elle chasse souvent les petits poissons. Ramener une magnifique dorade à bord après une bataille durement gagnée est l’un de ces moments qui laissent une empreinte durable sur tout pêcheur !

Le thazard noir

Le thazard noir a une profonde aversion pour les eaux sales et préfère les eaux cristallines comme celles de l’île Maurice. En pêchant à la traîne ou au lancer près des monts sous-marins, des pinacles ou des débris flottants, vous augmenterez certainement vos chances de faire une bonne prise. Le thazard noir est un poisson très prisé des pêcheurs sportifs qui apprécient sa vitesse et sa force phénoménales. Ces dents acérées comme des rasoirs qui s’acharnent sur votre appât ou votre leurre promettent un combat exaltant que vous n’êtes pas près d’oublier !

big game fishing - blue marlin

Pourquoi choisir Fish Whisperer ?

Nous ferons tout notre possible pour que vous rentriez au port avec au moins un poisson à votre actif et pour que votre excursion de pêche soit considérée comme « le summum de vos vacances » !

Lorsque vous partez à la conquête des marlins et que vous traînez des leurres à une vitesse constante, en attendant un gros coup, il peut s’écouler de nombreuses heures avant que le poisson ne morde, ce qui n’est d’ailleurs jamais garanti. Ainsi, nous proposons des multi- pêches pour garantir un maximum d’action à bord pour ceux d’entre vous qui n’ont pas la patience d’attendre la grosse prise tant attendue.

Il arrive cependant que des pêcheurs passionnés en quête de sensations fortes réservent plusieurs jours d’affilée de pêche au gros afin de mettre toutes les chances de leurs côtés.

CHARTER À L’ILE MAURICE

Sécurité à bord

Lorsque vous montez à bord de l’un de nos bateaux, sachez que toutes les mesures ont été prises pour assurer votre sécurité et votre confort.

Ian, Michael, Dominick et Yano sont toujours extrêmement vigilants lors des excursions, car il est très important de savoir manipuler les hameçons, les poissons, les cannes à pêche et tout le reste de l’équipement avec précaution afin d’éviter toute blessure.

« FISH WHISPERER » est entièrement équipé et personnalisé pour nos excursions en mer et comprend une pompe de cale, une pompe de lavage, du matériel solide, des moulinets et des cannes Shimano, une grande variété de leurres et une chaise de combat pour la pêche en haute mer.

En outre, une trousse de premiers secours, des cordes de sécurité, une radio VHF et des gilets de sauvetage sont rapidement accessibles en cas de besoin.

PÊCHE AU GROS À L’ILE MAURICE

Les saisons

Avec son climat agréable tout au long de l’année, l’île Maurice constitue une destination de pêche idéale, peu importe les saisons. Toutefois, en nous basant sur notre vaste expérience, nous recommandons les périodes suivantes en fonction des différents types de poissons :

Marlin

Les mois de décembre à mars sont les plus propices à la pêche au marlin.
Si vous désirez faire une réservation avec nous pendant ces quatre mois, gardez à l’esprit que les périodes optimales en matière de phase lunaire sont trois jours avant et trois jours après la pleine lune ou la nouvelle lune. Le jour du premier quartier de lune ou du dernier quartier de lune est également favorable.

Thon

La pêche au thon se pratique toute l’année. De mai à septembre, les thons jaunes pèsent environ 5 à 10 kg. D’octobre à février, ils ont tendance à être plus gros, soit de 20 à 50 kg. De mars à fin avril, les chances de capturer de très gros thons jaunes (de 70 à 100 kg) sont beaucoup plus grandes. Pendant ces deux mois, un courant spécial amène des bancs de très petites bonites à ventre rayé (également surnommées « bonites mackerel » dans le jargon mauricien) d’environ 50 à 150 g qui sont chassés par les gros thons jaunes.
Ces petites bonites sont d’excellents appâts pour capturer d’autres prédateurs, comme les maquereaux royaux, les thons à dents de chien et les carangues à grosse tête.

La carangue à grosse tête

Au fil des ans, l’île Maurice est devenue un haut lieu pour la pêche à la carangue à grosse tête. Mais attention, ramener cette bête à bord n’est pas une mince affaire, même avec un matériel lourd. Une carangue à grosse tête fraîchement ferrée est synonyme de sueur pour le pêcheur qui doit faire travailler tous les muscles de son corps pour suivre la vitesse et la puissance impressionnantes de ce monstre marin. Ajoutez à cela sa frappe impitoyable et ses rushes sans fin, et vous comprendrez que la carangue géante est un adversaire de taille. En capturer une promet certainement le combat de votre vie !

gros marlins

Les gros marlins sont courants pendant les mois d’hiver (de juin à août).
Cependant, nous avons observé que les marlins restent actifs et mordent en surface toute l’année, en particulier aux alentours de la nouvelle lune et de la pleine lune.

la petite pêche

À Maurice, la pratique de la petite pêche est également possible toute l’année. Pour nous, les 4 mois les plus propices sont septembre et octobre (transition hiver/été), ainsi que mars et avril (transition été/hiver).
Les mois de septembre et d’octobre marquent le début de l’été, ce qui provoque l’apparition d’un courant très fort qui emmène les thons germons, de même que de nombreux d’objets flottant dispersés à la surface de l’eau (morceaux de corde, de bois, etc.). Les dorades, les thazards noirs et les thons restent dans les parages pour chasser des vifs qui utilisent ces objets pour se protéger des prédateurs. Il s’agit là d’une expérience extrêmement amusante à tester à tout prix.
Vers mars et avril, la mer devient plus fraîche, ce qui est favorable à l’arrivée des dorades et des thazards noirs.

Le thazard barré (Maquereau roi)

Très convoité pour la pêche récréative et commerciale, le thazard barré se trouve juste au-delà des récifs mauriciens, dans des eaux de 10 à 50 mètres de profondeur, là où il y a une forte concentration de vifs dont il se régale. Une fois accroché, ce poisson fougueux offre aux pêcheurs des sensations incroyables avec des rushes fulgurantes et des sauts majestueux, sans parler de ses dents acérées comme des rasoirs… mieux vaut garder ses doigts loin de lui !

PÊCHE À L’ILE MAURICE

Les techniques de pêche

Nous avons recours à une combinaison de techniques de pêche, notamment la pêche à la traîne avec des leurres pour marlins, le jigging, le casting et la pêche au vif, en fonction du type de poisson ciblé et de la vitesse de navigation. Cela vous garantit une expérience de pêche variée et de meilleures chances de succès. Comme mentionné plus haut, la pêche à la traîne avec des leurres pour marlins se fait entre 7 et 9 nœuds.

La forme de jigging que nous pratiquons consiste à laisser couler un jig de 200 à 300 grammes à une profondeur d’environ 100 mètres (autour des DCP et dans les chasses) et à le remonter de manière saccadée à la surface. Cette technique est idéale pour attraper les thons jaunes. Les moteurs du bateau sont au point mort et le bateau dérive lentement avec le vent ou le courant, en fonction de ce qui est le plus fort.

Le casting, quant à lui, consiste à lancer des stickbaits ou des poppers au milieu d’un banc de vifs. Cette technique fonctionne pour les bonites à ventre rayé, les thons jaunes et les dorades. Pour la pêche en casting, les moteurs peuvent être en marche ou au point mort ; tout dépendra de la manière dont nous utiliserons cette technique pour combattre un poisson ou pour pêcher à la traîne.

Les appâts, qu’ils soient vivants ou non, fonctionnent bien pour attraper les marlins, les dorades et les thons jaunes. Lors de ce type de pêche, les moteurs du bateau peuvent être en marche ou au point mort, en fonction du poisson ciblé.

PÊCHE AU GROS À L’ILE MAURICE

Catch and Release
(marlins et autres espèces pélagiques)

Avant toute chose, l’île Maurice est réputée pour la pêche en raison de son emplacement au cœur de l’océan Indien. Selon la saison, la température de la mer varie entre 24 et 30 degrés Celsius, ce qui en fait un habitat propice à de nombreux types de vifs, d’espèces sédentaires et de poissons pélagiques.

L’ile est également dotée de superbes récifs sous-marins, à savoir, des tombants récifaux de différentes profondeurs qui créent de beaux courants constituant des terrains de chasse formidables pour les prédateurs. Pour finir, ce petit bijou dispose de dispositifs de concentration de poissons (DCP) mis en place par le gouvernement pour attirer ces derniers. Les DCP sont des ancres placées au fond de la mer, avec une corde remontant à la surface qui est reliée à plusieurs bouées orange fluorescentes.

Des filets sont attachés à ces cordes pour créer des « habitats » pour ces minuscules poissons, à différentes profondeurs. Ainsi, après quelques mois, des herbes marines et de petits coquillages y poussent et deviennent le domicile des vifs qui, à leur tour, attirent des poissons plus gros.

Vous l’aurez compris, l’île Maurice offre des conditions idéales pour les pêcheurs passionnés du monde entier.

Catch and release — Les poissons à rostre
(espèces de marlin)

Nous proposons l’option « catch and release » des poissons à rostre, car nous pensons que c’est le moyen le plus efficace de garantir une population de marlins durable.

Il est bon de savoir qu’un bateau charter ou un bateau privé utilise une à cinq cannes à pêche simultanément, ce qui implique l’utilisation de cinq leurres et de cinq hameçons. La durée des sorties en mer est généralement de 6 à 9 heures. Un bateau de ligne, par exemple, pêche pendant de longues heures, avec 1 km de ligne et des centaines d’hameçons. En 2 semaines, ils capturent plus de 100 tonnes de poissons, ce qui constitue une véritable menace pour le maintien des populations !

Statistiquement, la chance d’attraper un marlin est de trois ferrages sur dix, soit 30 %. En tant que capitaines de pêche expérimentés, nous sommes en mesure de confirmer ce ratio. Il nous arrive de passer des nuits blanches pour cause de 10 à 18 décrochages successifs ! À cette échelle, nous sommes convaincus que cette forme de pêche ne peut être considérée comme une menace pour les poissons.

La vente de poissons représente une grande partie de nos revenus. Par exemple, la vente d’un marlin de bonne taille peut parfois rapporter une somme d’argent décente qui permettra aux skippers d’obtenir un joli bonus à la fin du mois.

Bien que le marlin fumé soit un mets délicat très apprécié dans de nombreuses régions du monde, nous vous encourageons à ne pas en consommer trop fréquemment.

Nous sommes à l’écoute de vos suggestions et demandes concernant la remise en liberté des marlins capturés.

Catch and release — Autres espèces pélagiques

En dehors des marlins, nous ne pratiquons pas l’option « catch and release », car nous vendons la majorité de nos prises (dorades, thons jaunes, thazards) à des particuliers et à des restaurants de la côte ouest de l’île Maurice.

Les poissons que nous vendons sont filetés, nettoyés et prêts à être cuisinés.

Les espèces pélagiques ne sont pas en danger et ne sont pas menacées d’extinction.

Excursions de pêche privées

Depuis les débuts de Fish Whisperer en 2014, nombreux sont ceux qui nous ont demandé de partager le bateau avec d’autres personnes/groupes. Après avoir tenté l’expérience, nous avons jugé que ce n’était pas une bonne option pour plusieurs raisons, à savoir :

  • Les clients peuvent être de différentes nationalités, ce qui implique de passer constamment du français à l’anglais tout en continuant de travailler. L’attention portée à chaque client est en quelque sorte sacrifiée, ce qui n’est certainement pas le but recherché.
  • Une personne ou plusieurs personnes peuvent avoir le mal de mer et bien qu’elle(s) ne veuille(nt) pas forcément retourner à terre, cela peut s’avérer être une nécessité. Ainsi, ce genre de situation est délicate, car elle peut créer une certaine frustration pour les autres en raison de la réduction de la durée de l’excursion sans avoir eu l’occasion d’attraper quoi que ce soit.
  • Dans le cas où un groupe de clients arrive en retard alors que l’autre est à l’heure et prêt à partir, ce dernier s’en retrouve pénalisé en manquant le fameux lever de soleil.

Nous sommes pleinement conscients que payer un bateau en exclusivité pour une personne peut dépasser le budget prévu, mais nous ne proposons que cette option afin de vous offrir les meilleures conditions possible lors de votre excursion.

PÊCHER À L’ÎLE MAURICE

Les heures de pêche

À l’île Maurice, il existe très peu d’opérateurs de pêche proposant un départ très matinal, et nous sommes fiers d’en faire partie.

Étant donné que le soleil pointe le bout de son nez vers 5 h en été contre 6 h 30 en hiver, nos heures de départ peuvent varier entre 4 h et 5 h du matin, et ce, simplement parce que les poissons ont tendance à manger juste avant ou pendant le lever du soleil.

Il nous est souvent arrivé de prendre un ou deux poissons très tôt le matin pour finir bredouilles une fois le soleil levé. La pêche, c’est aussi savoir se trouver au bon endroit au bon moment afin d’augmenter ses chances d’attraper plus de poissons.

Bien entendu, nous restons flexibles et proposons également d’autres heures de départ en fonction de l’activité des poissons et des demandes de clients.

Nous opérons au large de la côte sud-ouest de l’île Maurice, près de Rivière Noire, Tamarin, Flic-en-Flac et Le Morne qui sont sans doute les meilleurs endroits pour la pêche au gros.

Big-Game-fishing-image-4

Compétition internationale

Au mois de janvier de chaque année, une compétition internationale de pêche appelée la South Indian Ocean Billfish Competition (SIOBC) a lieu à l’île Maurice.

Elle est organisée par le club de pêche Le Morne Anglers Club, qui se trouve être aussi notre lieu de départ.

Nombreux sont ceux qui viennent à l’île Maurice pour participer à cet événement exceptionnel qui se déroule sur 4 jours avec un jour de repos au milieu.

Pour plus d’information à ce sujet, veuillez visiter le site web du Morne Anglers Club.

Les Prix

(Un maximum de 5 personnes) Bateau utilisé : Fish Whisperer

Rs 15,500/Bateau
Expédition d’une demi-journée : de 5h00 à 11h00

Rs 20,500/Bateau
Expédition d’un jour complet : 5h00 à 14h00

Chaque expédition comprend les rafraîchissements (eau et boissons gazeuses).
Une somme additionnelle de 600 MUR par personne vous sera toutefois demandée si vous souhaitez que nous vous fournissions de la nourriture à bord.

Les horaires des expéditions sont très flexibles : ils peuvent être fixés en fonction de la demande du client ou de conditions relatives à la pêche. À savoir que tout poisson attrapé à bord est la propriété du bateau. Fish Whisperer offre cependant aux clients la possibilité de ramener chez eux un ou deux jeunes poissons (d’un poids de 5 kg chacun), et peut même les faire fileter pour vous !

Termes ET conditions

DÉCOUVRIR

RÉSERVEZ VOTRE PLACE MAINTENANT!

Réservez votre place aujourd’hui pour ne pas manquer!

PLUS D’EXPÉDITIONS